Le calvaire que vit la femme avec “les plus grandes mains du monde”. Le seul remède serait l’amputation